Contexte

Présidentielle 2022 : retrouvez toute notre couverture sur notre page dédiée

Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Info Contexte - Le maigre projet de stratégie nationale pour la biodiversité

Contexte publie ce texte non public, dont la version finale a été envoyée après des mois d’attente aux membres du Comité national de la biodiversité, le 24 janvier au soir. Cette instance de consultation a jusqu’au 14 février pour rendre un avis. Le projet de stratégie consiste en deux documents : l’un cadre les enjeux et objectifs de préservation de la biodiversité, l’autre liste 21 pages de mesures, sans expliciter ni leur contenu, ni leur pilotage ou leur mode de financement. Le document ne ferme pas la porte à l’exploitation des ressources minérales des grands fonds marins. Il renvoie le financement des politiques de la biodiversité à un nouveau rapport gouvernemental.

24.01.22 Forêts
Les Vingt-Sept « ouvrent le débat » sur une extension du règlement contre la déforestation importée

Le projet de législation européenne contre l’abattage des arbres à l’autre bout du monde a reçu un bon accueil lors d’une réunion des ministres de l’Environnement, le 20 janvier. Certains États ont même proposé d’aller plus loin que la Commission sur les points les plus emblématiques du texte, une idée à laquelle la France n’est pas hostile.

18.01.22 PFUE - Agro
Comment la France compte mettre en œuvre le programme agricole de sa présidence du Conseil de l’UE

Le ministre Julien Denormandie a présidé son premier Conseil Agriculture le 17 janvier. L’occasion de développer les ambitions de la présidence française du Conseil de l’UE, et surtout de préciser sa méthode pour tenir les engagements annoncés sur la réciprocité des normes, les pesticides et l’agriculture bas carbone.

Valérie Pécresse met le paquet pour séduire les agriculteurs

Pour sa première sortie agricole, dans le Doubs le 13 janvier, la présidente de la région Île-de-France a frappé fort : déverrouillage des normes, allègement des charges et accompagnement de l’investissement… C’est un programme fort séduisant pour le monde agricole qu’a présenté Valérie Pécresse, parfaitement en ligne avec le corpus idéologique de la droite. La protection de l’environnement n’y avait pas sa place.

[Agenda] Agriculture et alimentation : un semestre pour valoriser les actions du mandat, à Paris… comme à Bruxelles

Clôture des chantiers en cours comme le Varenne de l’eau, contrôle de la mise en œuvre de la loi Egalim 2… Le ministre de l’Agriculture va profiter de ces derniers mois au pouvoir pour défendre son action et celle du gouvernement durant le quinquennat. À Paris, mais aussi à Bruxelles, où, dans le cadre de la présidence du Conseil de l’UE, il aura finalement peu de dossiers concrets à traiter.

Pourquoi la médiation commerciale a souffert du départ de son Amand

Un nouveau souffle attend la médiation commerciale agricole : Francis Amand, le médiateur historique, n’est plus là depuis l’été 2021, et son successeur Thierry Dahan prend les manettes en pleines négociations des contrats 2022. Ce changement, avec l’intérim intermédiaire, a généré au ministère comme chez les professionnels des inquiétudes sur l’avenir de cette équipe jugée quasi unanimement comme indispensable.

Info Contexte - La dernière version du plan stratégique national envoyée par la France à Bruxelles

Contexte s’est procuré ce document, ainsi que ses annexes assorties du plan financier, que le ministère de l’Agriculture a transmis à la Commission européenne le 23 décembre dernier. Un peu plus de 1 000 pages sur lesquelles l’exécutif bruxellois devrait rendre ses remarques au printemps.

La mini-FAQ au sujet du projet de loi sur la gestion des risques

En commission des Affaires économiques le 6 janvier, les députés n’ont adopté qu’une trentaine d’amendements, rédactionnels pour la plupart, au projet de loi réformant la gestion des risques agricoles. Plusieurs parlementaires ont retiré leurs propositions en vue de les retravailler pour la discussion en séance publique, le 12 janvier. Précis, les échanges – en présence de Julien Denormandie – ont permis de mieux comprendre l'analyse et les intentions du rapporteur, Frédéric Descrozaille, comme du gouvernement.

PAC : l’évaluation des plans stratégiques, parcours du combattant pour la Commission européenne

La Commission n’en a pas fini avec la réforme de la PAC. Le 1ᵉʳ janvier 2022, elle a reçu la majorité des plans stratégiques nationaux (PSN) – des milliers de pages qu’elle doit analyser en trois mois. La procédure d’évaluation, menée par la DG Agriculture, permettra de clarifier le rôle que souhaite jouer l’exécutif européen dans le suivi de cette nouvelle PAC, ainsi que le rapport de force entre directions générales.

20.12.21 Semences
Commercialisation des semences : quand la biodiversité change les règles du jeu

Volumineuse, ancienne, complexe… En 2022, la législation européenne sur la production et la commercialisation des semences et plants sera révisée. Quelques mois après l’adoption des objectifs du Green Deal, le tout premier maillon de la chaîne alimentaire doit se mettre au vert, en misant d’abord sur la biodiversité. Le point sur les options sur la table pour y parvenir.

Agriculture et alimentation : ce que sont devenues les promesses du candidat Macron (2/2)

Deux constats : toutes les promesses ont été travaillées, mais rares sont celles qui ont pleinement abouti. La fin de mandat – marquée par l’arrivée de Julien Denormandie à la tête du ministère de l’Agriculture – a donné un coup de fouet à plusieurs dossiers, qu’il s’agisse de la gestion des risques ou du foncier agricole. Les fonds débloqués dans le cadre du plan de relance ont également eu leur effet. Sans surprise, le bilan est meilleur sur le plan économique qu’environnemental.

Info Contexte - Biodiversité : les agences de l’eau ont besoin de 400 millions d’euros de plus par an, selon un rapport

Contexte publie le rapport commandé par le gouvernement au député Christophe Jerretie (Modem) et au sénateur Alain Richard (LRM) « pour élargir à la biodiversité la fiscalité des agences de l’eau ». Retardé par la crise sanitaire, le document a été remis à l’exécutif le 7 décembre, alors que s’achève l’examen du dernier budget du quinquennat. L’enjeu : tenir l’objectif européen de « bon état » de l’eau en 2027, « difficilement atteignable pour la France ». Le rapport préconise de relever temporairement le plafond de recettes affectées aux agences et de prélever aux départements une part de la taxe d’aménagement. Le tout sans « envisager un prélèvement nouveau touchant l’agriculture ».

article offert Présidence française de l’UE : les ambitions de Macron sont-elles crédibles ?

Le président de la République a présenté à la presse, le 9 décembre, ses priorités pour la présidence française du Conseil de l’Union européenne, qui débutera au 1ᵉʳ janvier pour six mois. Autonomie stratégique, DSA/DMA, salaires minimums européens, paquet climat…, passage en revue du contexte dans lequel s’inscrivent les principaux objectifs.

Le Varenne de l’eau ou la tentative d’OPA du monde agricole sur la gestion de l’eau

Il y a ceux pour qui tout a déjà été écrit sur l’eau et l’agriculture, qui attendent des prises de positions politiques claires. Il y en a d’autres, parfois les mêmes, qui considèrent que c’est sur le terrain et pas à Paris que se gagnera la bataille des usages de l’eau. Et il y a ceux qui tentent le tout pour le tout, pour enfin, considèrent-ils, faire valoir une vision économique des usages de l’eau. Qui gagnera ? C’est tout l’enjeu du Varenne.

25.11.21 Agro
Présidentielle 2022 : les premières propositions des candidats pour l’agriculture

Si les programmes sont traditionnellement présentés en janvier-février avant une élection présidentielle, les candidats déclarés ont déjà distillé des idées plus ou moins précises dans leurs discours et dans leurs interviews. Contexte a recensé les propositions sur les thèmes clés qui concernent le secteur de l'agriculture et de l'agroalimentaire. L’infographie sera mise à jour au fil de l’eau jusqu’à la publication des programmes définitifs des candidats et intégrera les propositions des nouveaux candidats qui se déclareront (à partir d’un seuil minimal d’intentions de vote).

Info Contexte - La DG Agriculture se métamorphose pour s’adapter à la nouvelle PAC

Nouvelle PAC, nouvel organigramme. À la Commission européenne, la Direction générale de l’agriculture se prépare à faire sa mue, le 1ᵉʳ janvier 2022. Cette réorganisation doit optimiser le travail d’évaluation des plans stratégiques nationaux. Elle représente dans le même temps un défi pour une DG confrontée à une mission inédite.

article offert Présidentielle 2022 : la foire aux idées des candidats a commencé

Si les programmes sont traditionnellement présentés en janvier-février avant une élection présidentielle, les candidats déclarés et le président de la République sortant ont déjà distillé des idées plus ou moins précises dans leurs discours et dans leurs interviews. Contexte a recensé ces propositions sur les thèmes clés de l’économie, des institutions et des secteurs énergétique, environnemental, agricole et agroalimentaire, numérique, de la e-santé, des transports… L’infographie sera mise à jour au fil de l’eau jusqu’à la publication des programmes définitifs des candidats.

20.11.21 Pesticides
Document Contexte - L’arrêté « mention abeilles » au 18 novembre

Contexte s’est procuré l’une des dernières versions de cet arrêté qui révise les conditions de pulvérisation des pesticides en période de floraison des cultures attractives pour les pollinisateurs. De nouvelles modifications ont été apportées dans la journée de vendredi, mais a priori pas majeures pour l’agriculture.

Document Contexte - Le projet de Bruxelles pour rémunérer la séquestration du carbone par les agriculteurs

Contexte publie une version provisoire de la communication sur le carbone que la Commission doit dévoiler le 14 décembre. Elle pose les principes d’un cadre européen pour encourager la séquestration du carbone par les agriculteurs. L’exécutif souhaite s’appuyer sur les politiques existantes, dont la PAC, développer des normes harmonisées et créer à terme un marché européen.

18.11.21 Agro
Document Contexte : le projet d’arrêté encadrant l’interdiction de la castration à vif des porcelets

Selon nos informations, le texte qui doit baliser la castration des porcs mâles domestiques doit sortir ce vendredi 19 novembre. Contexte s’est procuré la dernière version du document, modifiant les normes minimales relatives à la protection de ces animaux. Elle encadre les cas de castration justifiés par des besoins spécifiques d’approvisionnement en viande issue de mâles castrés (signe d’identification de la qualité et de l’origine, contraintes imposées aux producteurs…).