Contexte
Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Convention citoyenne : ce qu’il faut lire entre les lignes du discours d’Emmanuel Macron

Le président de la République a apporté, le 29 juin, ses réponses aux citoyens mobilisés des mois durant par la Convention pour le climat. Il a détaillé les suites qu’il entendait donner à leurs 149 propositions. Il en a formellement écarté trois, évoqué le recours au référendum et ouvert la voie à un important travail législatif et réglementaire, en promettant d'y associer les membres de la Convention.

Plans stratégiques nationaux : des compromis sur neuf points seulement

Malgré près de dix mois de travail, les eurodéputés des commissions Agriculture et Environnement du Parlement n’ont réussi à trouver que peu de terrains d’entente. Contexte a pu consulter les versions stabilisées des compromis et fait le point sur ce qui était sur la table… avant la rupture du 10 juin.

Convention citoyenne pour le climat : les députés font leur marché dans les 149 mesures

Les députés ont beau louer l’exercice, ils ne sont pas prêts à reprendre toutes les mesures les yeux fermés. Une grande partie d’entre elles constituent, selon eux, une base de travail intéressante, mais certaines suscitent le scepticisme, voire une franche opposition.

Réforme de la PAC : le règlement sur les plans stratégiques au milieu du gué

Éminemment technique, la proposition de règlement sur les plans stratégiques nationaux, élément central de la future PAC, est en passe de devenir un sujet de haute voltige politique. Les rapports de force se réorganisent après le coup d’arrêt porté aux négociations par la commission Envi le 10 juin. Les clivages internes des groupes ressortent, comme la difficulté à construire des compromis.

Perte d’adhérents, menace de scission : crise ouverte à l’Ania, le plus gros lobby de l’agroalimentaire

L’Association nationale des industries alimentaires fait face à une crise interne. Le départ de cotisants parmi les plus importants remet en question son existence même, sur fond de problèmes de gouvernance.

17.06.20 Agro
Contexte a évalué les propositions de la Convention citoyenne concernant la chaîne alimentaire

Après huit mois de travail, les 150 citoyens vont débattre le week-end du 19 au 21 juin des mesures qu’ils souhaitent transmettre au gouvernement et préciser celles qu’ils veulent proposer pour un référendum. Contexte a analysé les propositions qui seront soumises au vote de la Convention concernant l’agriculture et l’alimentation afin d’évaluer leur faisabilité. Beaucoup ont fait l’objet de débats lors des États généraux de l’alimentation. Les citoyens veulent aller plus loin que ce qui a été retenu alors.

Les cinq raisons pour lesquelles la Convention citoyenne pour le climat a tenu jusqu’au bout

Objet présidentiel, la Convention citoyenne bénéficie depuis le début de ses travaux d’un fort portage politique. Bousculée par la grève liée à la réforme des retraites, la crise du Covid et des relations parfois difficiles avec le Parlement, elle a tenu grâce à la souplesse de son organisation. Et pourrait préfigurer une forme de participation citoyenne dans la vie démocratique.

article offert Contexte a passé au crible les propositions de la Convention citoyenne sur le climat

Après huit mois de travail, les 150 citoyens ont adopté, le week-end du 19 au 21 juin, les mesures qu’ils souhaitent transmettre au gouvernement et préciser celles qu’ils veulent proposer pour un référendum. Contexte a analysé et évalué la faisabilité de plus de cent propositions. Elles concernent les institutions, l’énergie, les transports, l’agriculture et l’agroalimentaire. Ce travail s'appuie également sur l'analyse du comité légistique, qui a accompagné les citoyens pour traduire juridiquement leurs propositions.

Coup de tonnerre sur le règlement définissant les plans stratégiques nationaux

Les coordinateurs de la commission Envi du Parlement ont décidé le 10 juin de suspendre les négociations sur ce projet de la Commission. En prenant position, le représentant du groupe Renew a fait basculer le statu quo qui régnait plus ou moins jusqu’alors. Cette décision laisse le petit monde de la commission Agri stupéfait.

Les rapporteurs pimpent l’Organisation commune des marchés lentement, mais sans chahut

Le règlement sur l’OCM n’est pas le texte le plus controversé de la réforme de la PAC proposée en juin 2018 par la Commission. S’ils s’effectuent a priori sans heurt majeur, les derniers pas de la négociation sont toutefois lents. Revente à perte, apport aux organisations de producteurs et substitut végétal à la viande sont encore en discussion.

Budget européen post-2020 et plan de relance : le point sur la révision des textes réglementaires

La Commission européenne a présenté fin mai sa nouvelle proposition de budget européen 2021-2027, adaptée aux besoins de la relance post-coronavirus. Le plan modifie en profondeur plusieurs des programmes sectoriels, compliquant encore plus les négociations du Cadre financier pluriannuel. Contexte fait pour vous le point sur l’avancée de chaque texte.

Document - Un troisième budget rectificatif pour préfigurer la relance

Le texte a été adopté le 10 juin en Conseil des ministres. Il reprend les mesures des plans sectoriels annoncés et préfigure le véritable plan de relance macroéconomique attendu pour la fin de l’été. Ce PLFR 3 sera examiné la semaine du 29 juin en séance publique à l’Assemblée nationale, et celle du 15 juillet au Sénat.

10.06.20 Agro
Ces postes « poils à gratter » du budget du ministère de l’Agriculture

Dans leurs rapports sur l’exécution du budget 2019, les députés Hervé Pellois et Michel Lauzzana signalent des dépenses qui posent des difficultés récurrentes au ministère de l’Agriculture. Parmi elles : le fonds Casdar, le soutien au bio ou le budget de l’Anses. Ils appellent à la vigilance lors de la prochaine programmation budgétaire.

Dataviz - Les positions des États sur les stratégies agricoles et alimentaires du Green Deal

À l’occasion d’une réunion en visioconférence suscitée le 8 juin par la présidence croate, les ministres européens de l’Agriculture ont donné leurs premières positions sur la mise en œuvre des stratégies De la ferme à la fourchette et Biodiversité pour 2030. Au cœur des réflexions : les interactions avec la PAC post-2020 et le budget européen, tous deux toujours en négociation.

Comment doivent être mangés les 25 milliards supplémentaires destinés à l’agriculture

348,5 milliards d’euros pour l’agriculture et un second pilier dopé à 90 millions d’euros… C’est la version postcrise du budget de la PAC pour 2021-2027 proposée par la Commission européenne le 27 mai. Elle ajuste celle de 2018, référence à partir de laquelle se base l'exécutif dans ses comparaisons. Le point sur les changements à retenir. 

Politique commerciale agricole : les États-Unis et la Chine sur la défensive

À Washington et Pékin, les gouvernements ont adopté de nombreuses mesures pour aider les secteurs agricole et alimentaire face à la crise du coronavirus. Si les États-Unis veulent soutenir leurs agriculteurs, la Chine cherche plutôt à se garantir une production nationale. Les deux pays jouant en défense, les tensions commerciales s’affirment un peu plus.

La PAC après 2020 (3/3) : « Il faut fixer une obligation de résultat à la Commission »

Député européen de 2009 à 2019, vice-coordinateur du PPE pour la commission Agriculture, Michel Dantin a participé aux négociations des deux dernières réformes de la PAC. Pour ce fin connaisseur des rouages bruxellois, il faut changer de braquet : les politiques, et singulièrement le président français, doivent reprendre leur place pour mettre au pas un exécutif qui n’est pas prêt à soutenir une agriculture européenne forte. Ce troisième entretien clôture notre mini-série sur le renouveau de la souveraineté alimentaire européenne.

Stratégie De la ferme à la fourchette : le directeur de la DG Agri renvoie la balle aux eurodéputés

Pour la première fois depuis son entrée en fonctions le 1er avril, Wolfgang Burtscher s’est exprimé devant la commission Agriculture du Parlement. Au menu : la stratégie De la ferme à la fourchette. S’il a en partie répondu aux nombreuses questions des eurodéputés, critiques sur le fond et la forme, le directeur de la DG Agri a posé les conditions pour une bonne application de ce texte… et placé les parlementaires face à leurs responsabilités.

Les stratégies alimentaire et biodiversité du Green Deal en 7 points clés

Après moult « fuites », la Commission européenne a enfin présenté officiellement ses stratégies De la ferme à la fourchette et Biodiversité pour 2030 le 20 mai. Sur les pesticides, les engrais ou le bien-être animal, elles sont au final assez proches des dernières versions qui ont circulé parmi les parties prenantes. Plus largement, elles donnent les grandes lignes du programme de travail à venir de la Commission sur l’alimentation.

La PAC après 2020 (2/3) : « Ce n’est pas le moment de faire une pause sur le climat et l’environnement »

Pour le directeur scientifique agriculture de l’Inrae, Hervé Guyomard, la crise du coronavirus est l’occasion de mieux intégrer les enjeux environnementaux globaux dans la politique agricole européenne. Marier le Green Deal et la PAC augmentera la résilience de l’Union face aux crises à venir, à condition de revisiter franchement la politique commerciale de l’UE. Ce deuxième entretien s’inscrit dans notre mini-série sur le renouveau de la souveraineté alimentaire européenne.