La version finale du projet de loi Climat, transmise au Conseil d’État, que Contexte s’est procurée le 12 janvier, comprend le dernier titre « Renforcer la protection judiciaire de l’environnement » qui manquait sur la première version du texte publié le 8 janvier. C’est la transcription du délit d’écocide, promise par la ministre de la Transition écologique. Fin novembre, Barbara Pompili avait annoncé que la nouvelle infraction allait « permettre de faire payer tous ceux qui, soit sans le faire…