La Commission européenne n’a pas été surprise par les annonces faites par la ministre de l’Écologie mardi 29 avril sur le recours à des sociétés d’économie mixte (SEM) pour renouveler les concessions hydroélectriques.

"Les autorités françaises avaient lors du dernier contact déjà fait état de la possibilité de créer des SEM sans entrer dans le détail des montages envisagés", a déclaré la porte-parole du commissaire chargé du marché intérieur Michel Barnier à Contexte.

Mais l’exécutif européen voudrait en savoir davantage sur les…