France

L’actualité laissera une large place à l’élaboration de la deuxième édition de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). L’exercice a déjà été borné par deux annonces : le report sine die de l’objectif de baisse de la part du nucléaire à horizon 2025 ainsi que la hausse du volume de l’appel d’offres pluriannuel photovoltaïque.

Le débat public organisé durant le premier trimestre devrait davantage servir à améliorer la culture énergétique du grand public…