Cofinancée par la Caisse des dépôts, l’étude de négaWatt concerne cinq pays – Allemagne, Autriche, Danemark, France, Suisse – dont les scénarios énergétiques ont été retenus pour leur ambition, c’est-à-dire l’atteinte du facteur 4, et leur reconnaissance par les institutions nationales. Outre la France, les quatre pays choisis l’ont aussi été dans l’optique de disposer d’un minimum de diversité géographique, malgré l’absence de pays du sud de l’Europe.

Les cinq scénarios révèlent-ils une « recette…