Dans le cadre des États généraux du numérique, l’Arcep a produit une note, que Contexte publie. La définition qu’il donne vise une régulation ex ante et s’appuie sur un faisceau d’indices. Les trois principaux concernent le caractère incontournable de la plateforme, sa taille et son intégration à un « système contrôlé par le groupe auquel elle appartient ». Ils sont complétés par quatre indices secondaires : son rôle de « gatekeeper », l’accès à une grande quantité de données de…