« La France aurait pu bloquer le compromis, mais nous voulons montrer aux consommateurs que l’Europe peut avoir un impact positif », a fait valoir la secrétaire d’État au numérique, Axelle Lemaire, lors du débat sur l’itinérance au Conseil télécoms, le 2 décembre à Bruxelles.

En jeu : l’abolition des frais d’itinérance le 15 juin 2017, comme prévu par le règlement adopté en 2015. Pressés d’aboutir sur ce sujet grand public avant le référendum britannique sur le…