Six mois de travail, une quinzaine de séances d’audition et un voyage outre Atlantique auront été nécessaires à la rédaction du premier jet du rapport.

La commission Libertés civiles du Parlement européen n’a pas économisé son temps pour enquêter sur l’espionnage généralisé d’Internet par la NSA, révélé par Edward Snowden en juin 2013. Et le projet de texte, présenté jeudi 9 janvier par le travailliste britannique Claude Moraes, est particulièrement sévère .

Suspension des accords, nouvelle négociation

Il demande la…