Les États pourraient parvenir à une position commune sur la libre circulation des données avant Noël. C’est en tout cas ce qu’espère la présidence estonienne, qui s’est dite « confiante  »  à l’issue du Conseil Télécoms du 4 décembre.

Lors du débat d’orientation, la très grande majorité des ministres a en effet salué le règlement sur la libre circulation des données, présenté par la Commission européenne en septembre. Un texte qu’une partie d’entre eux, épaulés…