Le remboursement du plan de relance européen est encore loin d’être ficelé

Quinze milliards d’euros par an. C’est ce que devraient rapporter les trois nouvelles ressources proposées par la Commission européenne le 22 décembre. Mais la somme apparaît déjà comme insuffisante pour couvrir les besoins. De nouvelles propositions sont attendues en 2023.

Édition Pouvoirs
Jean-Sébastien Lefebvre, Jean Comte, Quentin Ariès (bureau de Bruxelles)
23 décembre 2021 à 7h00 · mis à jour le 03 janvier 2022 à 22h00
Le remboursement du plan de relance européen est encore loin d’être ficelé
Le remboursement du plan de relance européen est encore loin d’être ficelé — © Flickr / Alexandre Baron

À lire également

Les intérêts du plan de relance, « bombe » cachée de la révision du budget européen
Le projet d’amendement du cadre financier pluriannuel sur la table suggère un tout nouveau mécanisme pour assurer le paiement des intérêts des centaines de milliards empruntés par l’UE après la pandémie de Covid-19. Le dispositif, qui pourrait se traduire par des coupes dans plusieurs programmes, alarme les eurodéputés. Qui promettent de se battre à chaque négociation budgétaire annuelle.
Révision du budget européen : les États s’apprêtent à couper dans le dur
Les Vingt-Sept ont réaffirmé, lors du Conseil européen, leur opposition à la rallonge de 66 milliards d’euros demandée par la Commission pour abonder leur budget commun. Reste à voir d’ici décembre où couper, et comment financer le reste. L’idée de redéployer des fonds existants, poussés par les États les moins dispendieux, gagne du terrain.
Budget européen : la Commission européenne propose un grand bricolage pour tenir jusqu’à 2027
Malgré la forte inflation de l’année 2022, la Commission européenne ne propose d’injecter qu’une soixantaine de milliards d’euros supplémentaires dans le budget 2021-2027 de l’Union. Le fonds de souveraineté promis est réduit à peu de chose. Une illustration des défis monstres auxquels le bloc fait face dans ce domaine.
Grand flou sur le remboursement du plan de relance européen
Après avoir renvoyé la taxe numérique à l’automne, la Commission a décidé à la dernière minute de temporiser sur deux propositions supplémentaires. Le Parlement dénonce un recul sur la feuille de route agréée en 2020. Et s’inquiète de coupes budgétaires à venir pour rembourser les centaines de milliards du plan de relance.
La France s’affiche en bon élève de la relance européenne
Main dans la main avec l’Allemagne, Paris a dévoilé son plan de relance économique. Le document dépasse les seuils minimaux de projets vert et numérique, présente plus de 150 jalons pour évaluer sa mise en place, et aborde explicitement la question sensible de la réforme des retraites. Malgré toute cette bonne volonté, le déboursement effectif des fonds promis prendra encore quelques mois pour être avalisé par la Commission et les États.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire