C’est presque devenu le nouveau sujet à la mode. Des plus importants aux plus petits, des généralistes aux sectoriels, des représentants de la City aux syndicats agricoles, la majorité des lobbyistes bruxellois a quelque chose à dire sur la « taxonomie verte » – un dossier financier sur lequel députés et États vont négocier à partir de fin octobre.

Derrière cette expression absconse se cachent des questions concrètes pour les industries du continent : selon quels critères la construction d’un bâtiment est-elle…