Contexte
Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Les institutions européennes peinent à continuer de fonctionner au-delà de la gestion de la crise

Avec le confinement, Commission, Conseil de l’UE et Parlement sont déserts. Officiellement, la machine législative tourne toujours. Dans les faits, l’absence de réunion physique modifie en profondeur le travail des institutions et limite drastiquement leur capacité de négociation.

Au sein des institutions européennes, l’influence en progression, mais encore inégale, de la France

Tirant les leçons de la Bérézina de 2014, Paris a fortement investi pour placer des Français dans un maximum de cabinets de commissaires européens. Mais si les résultats sont bien là à la Commission, la situation reste plus compliquée au Parlement. L’influence de LRM au sein de Renew peine à compenser l’effacement du PS et de LR dans les deux grands groupes historiques.

Pour gérer la France en temps de crise, un pouvoir de « circuits courts » et en « mode commando »

Depuis le début de l’épidémie et du confinement, un petit noyau de l’exécutif coordonne le plan de soutien à l’économie. Si Bercy est à la manœuvre, Matignon reste la vigie de l’État.

Le Sénat assure la continuité de ses travaux pendant la crise sanitaire

La Chambre haute ajoute à ses travaux en cours le suivi des ordonnances de la loi « urgence coronavirus » et le suivi des mesures financières. Leur emploi du temps est allégé de l’examen des textes, mais les sénateurs sont loin de chômer. Passage en revue des travaux des commissions.

A la recherche d’une réponse européenne à la crise économique

Les ministres des Finances se retrouveront le 7 avril pour faire un état des lieux des moyens d’action disponible. Six principaux leviers sont étudiés. La décision finale est dans la main des chefs d’État et de gouvernement.

Les travaux des commissions de l’Assemblée nationale à l’heure du coronavirus

Les huit commissions permanentes ainsi que la commission des Affaires européennes et la délégation aux collectivités territoriales travaillent en appui de la mission d'information sur la gestion de la crise du coronavirus. Chacune a développé sa propre organisation.

Coronavirus : la Convention citoyenne pour le climat ne veut pas rater le plan de relance

La crise sanitaire chamboule les travaux des 150 citoyens, tant sur la forme que sur le fond. Lors de la session des 3 et 4 avril organisée à distance, ils vont réfléchir à la manière dont leurs propositions peuvent s’intégrer à un plan de relance de l’économie. Une session de clôture « physique » sera organisée dès que la situation le permettra.

article offert Tableau de bord - Pour endiguer la crise économique qui vient, les États alignent les milliards

Aides d'État, garanties bancaires, chômage partiel, reports de charges... pour tenter de limiter les dégâts économiques, les Vingt-Sept ont multiplié les mesures. Pour certains pays, l'ensemble des plans de soutien dépasse 10 % du PIB. A Bruxelles, la Commission a suspendu les règles budgétaires. Notre dataviz comprend aussi le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

article offert Documents - Sept nouvelles ordonnances de la loi urgence coronavirus

Les textes ont été pris conformément à l'habilitation donnée par la loi urgence coronavirus. Examinés en Conseil des ministres le 1er avril, ils devraient être publiés au JO du 2. Il s'agit de la troisième salve d'ordonnances.

Coronavirus : les anti Green Deal sortent du bois

La crise sanitaire n’aura pas raison de son «Pacte vert», martèle la Commission européenne. Pourtant, les voix divergentes d'États, d'élus et de lobbyistes commencent à se multiplier, invoquant l’épidémie de Covid-19 pour limiter toute ambition climatique, voire enterrer le «Green Deal».

Ce que les lobbyistes ont retenu des crises passées

Il y a douze ans, l'économie mondiale décrochait brutalement, et rechutait quatre ans plus tard. Les cabinets d'affaires publiques étaient alors moins nombreux et le secteur moins structuré qu'aujourd'hui, mais les problèmes qu'ils ont rencontrés ressemblent à ceux qui les guettent pendant la crise sanitaire du coronavirus.

Skype, télétravail et messageries saturées : la vie chamboulée des groupes politiques à l’Assemblée

Confinement oblige, les groupes parlementaires ont massivement recours aux nouvelles technologies pour garder le contact avec leurs députés. Et expérimentent de nouvelles pratiques qui pourraient passer dans les mœurs une fois la crise sanitaire surmontée.

L’appétit de décentralisation des régions aiguisé par la gestion de la crise du coronavirus

Compétentes en matière de développement économique, les régions accompagnent l’État pour aider les entreprises à affronter la crise sanitaire. De quoi conforter leurs aspirations à plus de responsabilités.

Le secteur du lobbying tente de s’adapter au coronavirus

A Paris comme à Bruxelles, malgré le ralentissement de l’activité législative, le travail ne manque pas pour les cabinets de conseil en affaires publiques. En ces temps d’incertitude, leurs clients ont besoin d’informations fiables. Mais à moyen terme, les lobbys craignent une baisse de leur activité et chiffre d’affaires.

article offert La crise du coronavirus révélatrice d’une Europe de la santé aux mains des États

Face au virus et l’urgence sanitaire, chaque gouvernement est souverain. Depuis début mars, les réflexes du chacun pour soi sont omniprésents. La Commission tente de recoller les morceaux alors que l’Union ne dispose que de maigres outils de coordination. 

article offert
27.03.20 Pouvoirs
Cinq nouvelles ordonnances de la loi urgence coronavirus

Le Conseil des ministres s'est réuni, le 27 mars, pour examiner cinq nouvelles ordonnances prises pour la loi urgence coronavirus, après les 25 examinées l'avant-veille. Il reste encore des ordonnances en préparation, ainsi que des décrets d'application.

Le ministère des Transports face à la crise

En première ligne pour gérer la mise en place des mesures prises pour faire face à l’épidémie, le ministère se focalise sur cinq dossiers prioritaires. Groupes de travail thématiques, réunions de crise quotidiennes et télétravail constituent les piliers de la nouvelle organisation.

article offert Document – Les 25 premières ordonnances du projet de loi urgence coronavirus

Les ministres réunis par visioconférence autour du président de la République ont examiné et approuvé 25 ordonnances ce 25 mars, comme les y habilitait la loi urgence coronavirus. Contexte les a rassemblées et les publie.

Info Contexte - Un nouveau projet de décret sur le Fonds de solidarité

Cette nouvelle version du décret qui sera pris en application de la loi urgence face au coronavirus date du soir du 20 mars. Elle ne comprend plus de liste des secteurs concernés, conformément au vœu des organisations professionnelles qui se sont mobilisées.

Coronavirus : le Sénat l’emporte face au gouvernement et encadre l’état d’urgence sanitaire

Pour cela, les sénateurs ont accepté de reculer sur l’organisation du second tour des municipales lors de la commission mixte paritaire. Le texte doit être promulgué dès le 23 mars.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.