Contexte

Contexte Santé est en ligne ! Profitez d’un essai de 15 jours

Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Derrière le plan de relance, un budget de l’UE en baisse et des coupes dans les fonds traditionnels

Si l’on tient compte du départ du Royaume-Uni, l’accord du Conseil européen sur le budget pluriannuel acte bien une hausse relative des programmes les plus innovants. Mais dissimule derrière le plan de relance des coupes nettes dans les politiques agricole et de cohésion.

article offert Le sommet européen le plus long… au delà des querelles d’argent, l’unité des Vingt-Sept à rude épreuve

L'Europe aura son fond de relance. 750 milliards, mais seulement 390 de subventions, contre 500 prévus à l’origine. Quatre jours et quatre nuits ont été nécessaires pour arracher un accord. Le couple franco-allemand a dû faire face à des résistances inédites de la part d’un bloc nordique.

Plan de relance européen : les éléments-clés à retenir d’une négociation hors norme

Répartition entre subventions et prêts, coupes dans les programmes, contrôle des dépenses par les États bénéficiaires, État de droit… entre le 17 et le 21 juillet, les chefs d’État et de gouvernement ont apporté de nombreuses modifications au plan de relance initialement élaboré par la Commission en mai dernier. Tour d’horizon.

Ce que proposent les différents scénarios du budget post-2020 de l’UE et leurs différences

Au quatrième jour d’un sommet européen hors norme, le président du Conseil a réussi à mettre sur la table une nouvelle proposition. Le plan de relance reste à 750 milliards d’euros mais les subventions ne représentent plus que 390 milliards d’euros, contre 500 dans la proposition d’origine. Les coupes sont particulièrement sévères pour InvestEU ou le Fonds pour une transition juste. Quant au cadre financier pluriannuel pour 2021-2027, Charles Michel reste sur un scénario plafonnant les dépenses à 1074 milliards d’euros. Pour s’y retrouver, Contexte a mis à jour son infographie qui récapitule les dépenses par ligne budgétaire et compare les différentes propositions de budget négociées depuis mai 2018.

Les fiches de poste des ministres de Jean Castex

Les décrets d'attribution des ministres de plein exercice ont enfin été publiés au Journal officiel du 17 juillet, deux jours après avoir été signés en conseil des ministres. Il manque encore les décrets des ministres délégués et des futurs secrétaires d’Etat, toujours pas nommés, mais leurs attributions figurent parmi celles de leurs ministres de tutelle. Les périmètres ministériels de la Culture, des Armées et de la Justice restent inchangés. Contexte recense, en suivant l'ordre protocolaire, les changements dans les fiches de poste des ministres.

Argent contre réformes, le débat explosif autour de la gestion du futur plan de relance

Le Sud craint le retour d’une Troïka déguisée. Les frugaux estiment être dans leur bon droit en voulant savoir comment est dépensé l’argent levé en commun. Les conditions auxquelles l’argent du plan de relance pourra être débloqué s’annoncent comme un des enjeux cruciaux des négociations du sommet extraordinaire des 17 et 18 juillet.

Relance européenne : un couple franco-allemand imparfait et un plan sous pression

Un accord à l’issue du sommet des 17 et 18 juillet est loin d’être acquis. L’entente franco-allemande ne suffit plus à emporter l’adhésion des autres pays membres. D’autant qu’elle est loin d’être parfaite. Et en coulisses, une coupe de 100 milliards est déjà évoquée.

Les quelques pistes de Charles Michel pour faire émerger un compromis sur le plan de relance européen

Passera, passera pas ? Le président du Conseil européen a dévoilé le 10 juillet une version amendée du budget européen 2021-2027, incluant le plan de 750 milliards d’euros post-Covid. Il espère maintenant acter un accord avec les vingt-sept chefs d’État au Conseil européen des 17 et 18 juillet. Contexte récapitule les principaux changements que prévoit sa proposition.

La Commission européenne face au défi de la gestion du futur plan de relance

L’interrogation principale réside autour de la Facilité pour la reprise et la résilience, une enveloppe de 560 milliards d’euros sur trois ans. Pas une mince affaire dans une administration déjà sous pression en termes d’effectifs.

Info Contexte - L’avant-projet de loi organique sur les expérimentations locales

Ce texte constitue le deuxième « D » du très attendu projet de loi « 3D » pour « décentralisation, différenciation, déconcentration », annoncé par le président de la République dans son discours de clôture du grand débat national, en avril 2018. Il reprend les préconisations du Conseil d’État pour permettre la différenciation de certaines politiques publiques au niveau local, à cadre constitutionnel constant.

Que compte faire le gouvernement au sujet des travailleurs détachés ?

Début juin, le gouvernement a fait de la baisse du recours aux travailleurs détachés un axe de sa politique pour l’emploi. Il prépare surtout des mesures réglementaires contre la fraude, notamment dans un décret dont Contexte a consulté le projet, pour parfaire la transposition de la directive européenne avant le 30 juillet. Décryptage.

article offert Petits nouveaux, lauréats et recalés : les détails de la promotion Castex

Onze secrétaires d’État sont venus s’ajouter le 26 juillet à la liste des ministres annoncée trois semaines plus tôt. Comme la majorité des ministres, plusieurs d’entre eux étaient déjà présents aux côtés d’Édouard Philippe et restent à leur place après le remaniement. On note cependant l’arrivée de deux responsables du Modem, mais aussi celle du conseiller Europe d’Emanuel Macron ainsi que le renfort des députés Olivia Grégoire et Joël Giraud. Le premier Conseil des ministres du gouvernement Castex au grand complet aura lieu mercredi 29 juillet à 10 heures.

Portrait - Nicolas Revel, la nouvelle « gare de triage » de Matignon

Le directeur de cabinet du nouveau Premier ministre a la confiance d’Emmanuel Macron. Les deux hommes se sont côtoyés à l’Élysée sous François Hollande. Nicolas Revel conserve aussi de nombreux liens à gauche, après avoir secondé Bertrand Delanoë à l’hôtel de ville de Paris.

Après-Brexit : les forces et les faiblesses des deux camps lancés dans un nouveau contre-la-montre

Tic tac, tick tock. Nous sommes le 1er juillet 2020 et ni les Européens, ni les Britanniques n’ont demandé l’extension de la période de négociation de l’accord commercial. Il reste donc six mois, jusqu’au 31 décembre 2020, à Bruxelles et à Londres pour trouver un compromis. Sans quoi le Royaume-Uni quittera sans filet l’Espace économique européen. Contexte fait le point sur ce qui coince dans les discussions entre les deux rives de la Manche.

Convention citoyenne : ce qu’il faut lire entre les lignes du discours d’Emmanuel Macron

Le président de la République a apporté, le 29 juin, ses réponses aux citoyens mobilisés des mois durant par la Convention pour le climat. Il a détaillé les suites qu’il entendait donner à leurs 149 propositions. Il en a formellement écarté trois, évoqué le recours au référendum et ouvert la voie à un important travail législatif et réglementaire, en promettant d'y associer les membres de la Convention.

Le troisième budget rectificatif, galop d’essai pour la relance

Alors que la France se déconfine et que chacun pense à la relance, le troisième budget rectificatif entend encore parler d’urgence. Les amendements de la majorité comme de l’opposition dessinent les contours des grands sujets qui seront sérieusement abordés au moment du projet de loi de finances pour 2021 ou dans un éventuel quatrième budget rectificatif à la fin de l’été. Passage en revue.

article offert Carte des municipales 2020 : résultats du second tour et analyses dans 40 grandes villes

Fiches résumant la situation politique de chaque cité, résultats du premier et du second tour, analyse des précédents scrutins : la rédaction de Contexte a compilé et mis à jour les informations importantes pour comprendre les dynamiques à l’œuvre dans les principaux pôles urbains du pays.

Info Contexte - La décentralisation comme le Sénat l’imagine au lendemain de la crise du coronavirus

Répondant à la demande d’Emmanuel Macron, Gérard Larcher a décidé de contribuer à l’élaboration d’une nouvelle étape de la décentralisation. Le président du Sénat dévoilera le 2 juillet cinquante propositions que Contexte a pu consulter.

Convention citoyenne pour le climat : les députés font leur marché dans les 149 mesures

Les députés ont beau louer l’exercice, ils ne sont pas prêts à reprendre toutes les mesures les yeux fermés. Une grande partie d’entre elles constituent, selon eux, une base de travail intéressante, mais certaines suscitent le scepticisme, voire une franche opposition.

Perte d’adhérents, menace de scission : crise ouverte à l’Ania, le plus gros lobby de l’agroalimentaire

L’Association nationale des industries alimentaires fait face à une crise interne. Le départ de cotisants parmi les plus importants remet en question son existence même, sur fond de problèmes de gouvernance.