Contexte
Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Rugy poursuit la modernisation de l’Assemblée

Sans révolutionner le fonctionnement du Palais-Bourbon, son président compte aller plus loin avec une série de réformes amorcées lors de la précédente législature, sur le statut des collaborateurs et l’ouverture des données parlementaires. Il compte aussi rendre plus transparente la présence des lobbyistes au sein de l’institution.

Listes transnationales, ce n’est pas encore gagné pour Emmanuel Macron

Divisé, le Parlement européen doit se prononcer définitivement en février. Du côté des États, l’idée est également loin de faire l’unanimité. Le président de la République y joue une de ses promesses de campagne. 

Les bonnes raisons des députés et des lobbyistes pour créer un groupe d’études

En passe d’être définitivement arrêtée en février, la liste des présidents et des membres des groupes d’études de l’Assemblée nationale est l’occasion pour les représentants d’intérêts de voir à quoi les députés s’intéressent.

Le guide de la niche parlementaire ou comment faire voter un texte malgré le gouvernement

Contexte décrypte les stratégies des groupes pour gérer la seule journée de l’année où ils sont maîtres de l’ordre du jour. Le but est de permettre l’adoption de textes qui ne plaisent pas toujours à la majorité et au gouvernement.

Grégoire Koenig, le très francilien nouveau conseiller parlementaire d’Élisabeth Borne

La ministre des Transports a choisi pour suivre les relations avec le Parlement et les élus un jeune conseiller, Grégoire Koenig, qui a fait toute sa carrière en Île-de-France. Ce tropisme régional sera-t-il un atout ou un inconvénient pour ce poste ?

Le président de l’Assemblée dévoile ses cartes sur la réforme constitutionnelle

François de Rugy a présenté les propositions qu’il va soumettre à son homologue du Sénat. Il souhaite notamment revoir en profondeur le droit de pétition et constitutionnaliser le droit d’accès à internet et aux documents publics.

Les députés expérimentent la co-construction sur le projet de loi « droit à l’erreur »

Les parlementaires de la majorité ont été associés très en amont à l’élaboration du projet de loi sur le droit à l’erreur, dont l’examen en commission et en séance sera bouclé en moins de deux mois. Ils inaugurent ainsi une nouvelle méthode de co-construction législative appelée à se reproduire.

L’agenda politique franco-européen du premier semestre 2018

Réunions des institutions, calendrier des projets de loi… L’agenda de Contexte Pouvoirs fait le tour des événements à noter pour les mois à venir. Il peut facilement être intégré directement au vôtre.

Info Contexte - Budget européen : l’Est refuse de payer les pots cassés du Brexit

Pologne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque plaident pour une augmentation des contributions nationales pour compenser le départ du Royaume-Uni de l’UE. Il s’agit pour eux d’éviter des coupes trop importantes dans les politiques existantes, dont ils sont les premiers bénéficiaires.

article offert Vie privée : quand le lobbying dans les capitales détermine l’avenir d’un texte européen

Alors que le Parlement européen a adopté sa position sur le règlement dit e-privacy, tous les regards sont maintenant tournés vers les États. Les acteurs du numérique adaptent leur stratégie d’influence pour la déployer sur 27 terrains. Dotées de plus gros moyens pour faire leur lobbying, les grandes entreprises européennes partent avec une longueur d’avance.

Info Contexte - Budget européen : la France prête à piocher dans la PAC et la politique régionale pour financer la défense

Une note du gouvernement obtenue par Contexte détaille la position française sur le budget de l’UE post-2020. Elle montre un changement de pied de Paris. Pour financer de nouvelles priorités comme la sécurité ou la défense, Paris assume de revoir à la baisse la politique agricole commune.

Les agences européennes, coupables idéales de choix politiques dépassés

Nées dans le sillage des scandales sanitaires des années 1990, plusieurs d’entre elles sont aujourd’hui critiquées pour leur dépendance à l’égard du pouvoir industriel et leurs défaillances structurelles. Mais les agences elles-mêmes regrettent un manque criant de volonté politique de les réformer.

Timide assaut des députés contre la surtransposition des directives européennes

Investi sur la simplification administrative, Jean-Luc Warsmann souhaite s'attaquer à la surtransposition des directives européennes, en proposant la création d'un conseil d'évaluation des transpositions.

article offert
19.12.17 Pouvoirs
C’est cadeau : jouez aux bingos 2018 de Contexte !

Pour rire un peu en 2018, Contexte vous propose de jouer au bingo. Imprimez votre grille, rendez-vous à un événement incontournable, écoutez. Une ligne, une colonne, ou une diagonale cochée ? Vous êtes là où les décisions se prennent et pouvez vous la couler douce. C’est d’ailleurs ce que notre rédaction a décidé de faire jusqu’au 3 janvier. Très belles fêtes !

L’organigramme des Républicains version Laurent Wauquiez

Le nouveau président du parti de droite, élu le 10 décembre 2017, a fait en sorte de ménager les grands équilibres dans l'organigramme des Républicains. Fillonistes, sarkozystes, ex-centristes, jeunes, femmes... le but est d'éviter l'hémorragie de personnalités qui seraient rebutées par le côté clivant de Laurent Wauquiez. Dans cette infographie, les biographies des membres sont présentées, ainsi qu'une description de leur positionnement politique. Elle sera mise à jour tout au long de la présidence de Laurent Wauquiez.

Fabien Di Filippo, le trublion des Républicains

Le député de la Moselle a un mot à dire sur tous les sujet. Il fait partie de la jeune garde des parlementaires LR bien décidée à montrer sa valeur pour incarner l’opposition à la République en marche.

Aurélien Pradié et Pierre-Henri Dumont, députés LR élus avec des voix de gauche

Conversation croisée. Âgés de 31 et 30 ans, ces deux députés se font remarquer par leur liberté de ton dans l’hémicycle. Élus depuis juin 2017 malgré la déroute généralisée de LR, Aurélien Pradié et Pierre-Henri Dumont estiment ne rien devoir à leur parti et veulent construire une nouvelle droite. 

Le registre des représentants d’intérêts institué par la loi Sapin2 de plus en plus insipide

Les lignes directrices publiées par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, le 5 décembre, font mention d'un champ baptisé « éléments généraux d’explication (facultatif) ». Au départ, la HATVP envisageait de laisser la possibilité aux représentants d'intérêts de développer sur chacune des obligations floues imposées par la loi.

Le lexique du Brexit

Alors que la perspective d’un Brexit sans accord grandit chaque jour, comprendre de quoi on parle devient complexe. Quelques explications sémantiques s’imposent. Article mis à jour le 8 avril 2019.

Les très timides évolutions du Sénat sur le vote des lois en commission

Après une expérimentation lancée en 2015, les sénateurs ont pérennisé le dispositif permettant d'adopter des textes en commission, avec une simple validation formelle en séance. Mais d'importants verrous ont été établis pour éviter toute dérive et lever les réticences.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.