Contexte
Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Luttes d’influence britanniques autour du Brexit

Le résultat de l’élection générale du 8 juin a affaibli la position de Theresa May au sein du gouvernement, mais aussi dans sa capacité à fixer le cap des négociations. Le ministre David Davis est de retour sur le devant de la scène, secondé par un conseiller de haut vol.

article offert Le règlement intérieur du groupe LRM (document)

Selon le règlement intérieur du groupe, cité dans l’édition du 12 juillet du Canard enchaîné et obtenu par Contexte, les députés En Marche sont tenus de respecter une discipline très rigoureuse. Mais la grogne se fait déjà sentir.

« La relance de l’Europe doit passer par une meilleure implication des collectivités territoriales » - Karl-Heinz Lambertz

Le socialiste belge germanophone a succédé le 12 juillet au Finlandais Markku Markkula à la présidence du Comité des régions de l’UE. Il détaille pour Contexte les grands chantiers de son mandat de deux ans et demi.

Les débuts de la XVe législature (dernier jour) : l’entrée dans le travail parlementaire

Les instances de l’Assemblée sont désignées, les députés découvrent leurs bureaux et leur strapontin dans l’hémicycle, alors qu’arrivent les premiers textes de loi. Les cinq années du mandat peuvent commencer.

Édouard Philippe, classique mais efficace

Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre a décliné le calendrier de l’action du gouvernement, ainsi que les textes législatifs qui seront au menu du Parlement dans les prochains mois. Il a obtenu, sans surprise, la confiance de l’Assemblée.

La bataille de l’avenir du budget européen est lancée

Les finances de l’Union sont à bout. Elles sont sollicitées de toutes parts en raison de la multiplication des crises et enjeux et le Brexit est sur le point de les achever. La Commission lance une grande réflexion, quitte à briser tous les tabous, y compris sur l’agriculture.

Le président Macron tient un meeting de campagne à Versailles

Pour son premier discours devant le Congrès, le président de la République n’a fait que très peu d’annonces nouvelles. Il s’est contenté, pendant une heure et demie, de répéter les mesures promises pendant la campagne et d’amorcer quelques discrets reculs.

Les débuts de la XVe législature (jour 11) : Le bizutage des députés LRM

Les incidents autour de la répartition des postes a constitué, pour les jeunes élus de La République en marche, un premier contact un peu violent avec la culture parlementaire, faite de consensus politiques et de règles non écrites. Le Palais-Bourbon vit un véritable choc des cultures.

Les débuts de la XVe législature (jour 10) : La République en marche dynamite les traditions parlementaires

L’élection surprise de Thierry Solère, député « Constructif », comme questeur, à la place d’Éric Ciotti (LR) a provoqué une crise politique au Palais-Bourbon. Le groupe LR dénonçe un mépris des droits de l’opposition et bloque la mise en place du Bureau. Le Congrès convoqué par Emmanuel Macron pourrait en pâtir.

Marc-André Feffer (Transparency International France) : « Le lobbying fait partie de l’exercice de la démocratie »

Le nouveau président de l'ONG anticorruption a reçu Contexte pour un grand entretien. Priorités de Transparency, loi rétablissant la confiance dans l’action publique, registre des représentants d’intérêts, conflits d’intérêts : Marc-André Feffer livre sa vision mûrie par ses expériences à des postes exécutifs dans de grandes entreprises françaises.

Les débuts de la XVe législature (jours 8 et 9) : Habemus un président

L’élection de François de Rugy au perchoir est la première d’une longue série, échelonnée sur deux jours. Le groupe La République en marche a annoncé que l’ensemble de ses postes serait remis en jeu fin 2019. La France insoumise continue d’assurer le spectacle.

Guillaume Valette-Valla (HATVP) : « Le registre des lobbyistes entrera pleinement en application en 2019 »

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique est chargée d’élaborer des lignes directrices du futur répertoire numérique des représentants d’intérêts. Son secrétaire général répond aux questions de Contexte en exclusivité.

Les débuts de la XVe législature (jours 5, 6, 7) : Le séminaire d’intégration de LRM

La majorité apprend à se connaître. L’essentiel des discours tenus aux nouveau élus a porté sur la nécessaire « fidélité » à l’exécutif et sur l’organisation matérielle du mandat. L’élection du président de groupe n’a été qu’une formalité parmi d’autres.

Emmanuel Macron face à la réalité européenne

Il a été au centre de l’attention du sommet des 22 et 23 juin. Mais derrière les sourires et les accolades, le nouveau Président va devoir investir la scène européenne sur le long terme s’il veut vraiment faire bouger l’UE sur la politique commerciale et réduire le fossé qui s’est creusé en quelques années entre l’Est et l’Ouest.

Les débuts de la XVe législature (jour 4) : Calme plat sur le Palais-Bourbon

L’agitation des premiers jours est déjà retombée. Le Palais-Bourbon était quasiment désert, jeudi 22 juin. Les seules actualités ont été la victoire, sans surprise, d’Olivier Faure à la présidence du groupe PS et l’arrivée de Marielle de Sarnez.

Édouard Philippe 2 : un équilibre toujours subtil, le panache en moins

Les quatre ministres en partance ont été remplacés et six nouveaux secrétaires d’État sont entrés dans l’équipe gouvernementale, soit 29 personnes au total, dont certaines inconnues du grand public. La dimension européenne sort affaiblie des affaires judiciaires du Modem.

Les débuts de la XVe législature (jour 3) : La nouvelle Assemblée sort du brouillard

La morphologie de l’hémicycle se dessine, avec une stabilisation des groupes d’opposition, à droite comme à gauche. Le conservatisme l’a emporté, avec un maintien en vue des présidents des groupes LR et PS.

21.06.17 Lobbying
À Bruxelles, querelle franco-française sur ce que doit être l’influence

Le Cercle des délégués permanents français à Bruxelles est tiraillé. Certains de ses membres dénoncent une coquille vide qui n’est pas capable de structurer réellement les intérêts de l’Hexagone. Ses dirigeants se défendent en rejetant une telle ambition.

Les débuts de la XVe législature (jour 2) : L’opposition dans les sables mouvants

Républicains, socialistes et gauche radicale peinent à se structurer face à La République en marche, alors que les postes qu’ils ont à se répartir sont bien maigres. Les résultats de ces tractations et le contour des groupes politiques décideront de la physionomie de l’Assemblée pour les cinq ans à venir.

Les débuts de la XVe législature (jour 1) : Démarrage en douceur

Le lendemain de l’élection a été calme et les députés ne se sont pas précipités à Paris. L’heure est plutôt au bilan, entre les battus qui continuent de vider leur bureau et les miraculés, qui n’en reviennent pas de s’en être sortis.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.