Contexte

Présidentielle 2022 : retrouvez toute notre couverture sur notre page dédiée

Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

Présidentielle : comment et avec qui les candidats préparent leur programme transports

Groupes d’experts, commissions d’élus, associations de volontaires… Les instances chargées de faire remonter des propositions aux candidats sont légion. Dans l’ombre des programmes officiels, un travail de fourmi est aussi mené pour trier, expertiser et chiffrer les mesures. Pour démêler cette organisation, Contexte a interrogé les architectes des programmes transports des principaux candidats.

Comment la France veut déminer le dossier de la taxation des émissions de la route et du bâtiment de l’UE

C’est l’un des textes les plus controversés du paquet climat que la présidence française du Conseil de l’UE a choisi de mettre sur la table dès la première réunion des ministres de l’Énergie de l’UE, les 21 et 22 janvier. Paris est dans une position paradoxale : très critique sur le projet, elle est toutefois contrainte de le faire avancer pour éviter qu’il ne s’envenime et ralentisse les négociations de l’ensemble des textes présentés en juillet.

Fabrice Dubreuil, le chef d’orchestre des négociations sur le climat et la régulation des plateformes à Bruxelles

Le numéro deux de la représentation de la France auprès de l’UE est chargé de négocier une palette de politiques européennes, du paquet climat à la régulation des plateformes numériques, en passant par les questions sociales, la pêche ou l’environnement. Un personnage clé de la présidence française du Conseil de l’UE, qui court jusqu’à fin juin 2022. Portrait.

Document - Au Parlement européen, le rapporteur sur le marché du carbone veut l’étendre aux bâtiments et à la route dès 2025

Contexte publie le projet de rapport sur le marché du carbone qui doit être présenté en commission de l'Environnement le 14 janvier. Extension à la route et aux bâtiments ou suppression des quotas gratuits : Peter Liese (PPE) s’attaque aux points chauds de la révision de l’ETS.

[Agenda] Au premier semestre 2022, les transports en travaux, en pleine campagne présidentielle et présidence française du Conseil de l’UE

À Paris, tous les regards se tournent vers la présidentielle des 10 et 24 avril, mais il reste quelques dossiers à boucler sur les transports. Et Emmanuel Macron pourrait-il se créditer d’avancées significatives sur le paquet climat, alors que la France a pris la présidence du Conseil de l’UE ?

Les plateformes en quête de représentation

Face aux critiques et aux tentatives de régulation, les plateformes de travail – Uber, Deliveroo, entre autres – cherchent à s’unir pour défendre leurs intérêts, mais font peu confiance au patronat traditionnel. Le dialogue social dans le secteur des « mobilités » aura valeur de test pour organiser leur représentation.

Budget, DGITM, émissions de CO₂… : sur la piste des textes parus aux JO des vacances de Noël

Contexte a décortiqué les Journaux officiels publiés fin décembre 2021 et tout début janvier 2022. Voici les décrets, arrêtés et autres mesures à retenir.

15.12.21 Green Deal
Réseau, rail, mobilité urbaine : comprendre les nouvelles mesures européennes sur les transports

La Commission européenne finit l’année avec deux nouvelles propositions législatives sur le réseau (RTE-T) et les systèmes de transports intelligents. Elle trace aussi des trajectoires dans le plan pour le transport ferroviaire de passagers longue distance et le cadre pour la mobilité urbaine. Décryptage.

Présidentielle 2022 : les transports se lancent à tâtons dans la campagne

Visibilité limitée sur les programmes et les équipes, reprise épidémique à gérer, dossiers à finaliser… Le secteur tarde à entrer de plain-pied dans la course à l’Élysée. Les « grandes manœuvres » sont plutôt prévues à partir de janvier.

Carburants durables et infrastructures de recharge : les desiderata des États membres passés au crible

Textes trop ambitieux ou pas assez, délais trop rapprochés ou horizon trop lointain. Les violons sont encore loin d’être accordés entre les États membres de l’UE, sur les mesures censées réduire les émissions de tous les modes de transport, discutées en Conseil des ministres le 9 décembre.

La Commission européenne s’attaque de front au modèle social des plateformes

Présenté ce jeudi 9 décembre, son projet de directive propose qu’un grand nombre de travailleurs des plateformes soient présumés salariés pour lutter contre le recours abusif à des indépendants.

article offert Présidence française de l’UE : les ambitions de Macron sont-elles crédibles ?

Le président de la République a présenté à la presse, le 9 décembre, ses priorités pour la présidence française du Conseil de l’Union européenne, qui débutera au 1ᵉʳ janvier pour six mois. Autonomie stratégique, DSA/DMA, salaires minimums européens, paquet climat…, passage en revue du contexte dans lequel s’inscrivent les principaux objectifs.

Document - La Direction générale de la mer aura un service dédié aux « flottes et emplois maritimes »

Selon un document présenté aux organisations syndicales le 2 décembre, sa mise en œuvre effective est prévue le 1er mars 2022. Elle comptera trois services, issus de la fusion des actuelles Directions des pêches et des affaires maritimes : flottes et emplois maritimes, pêche et aquaculture, et territoires maritimes et littoraux.

08.12.21 Route
En Allemagne, une nouvelle coalition plus ambitieuse, mais toujours attachée à la voiture

Le chapitre transports du contrat de coalition allemande entre sociaux-démocrates, centristes et écologistes fait l’équilibre entre la volonté de transformation des mobilités et une inertie favorable à l’industrie automobile allemande. Contexte a notamment évoqué ce contrat de coalition avec Oliver Luksic (FDP), qui a ensuite été nommé secrétaire d’État aux Transports.

[Trombinoscope] Les gens qui comptent dans la préparation de la présidence française de l’UE

La présidence française du Conseil de l’Union européenne, qui débute le 1ᵉʳ janvier 2022 pour six mois, mobilise plusieurs administrations à Paris et Bruxelles. Passage en revue de l’organisation et des personnes clés sur les priorités connues de la France : mécanisme d’ajustement carbone aux frontières, DSA et DMA, paquet social, boussole stratégique…

Entretien - Au Parlement européen, la commission de l’Énergie veut mener bon train les négociations du paquet climat

Dans une interview accordée à Contexte, le président de la commission, Cristian Bușoi, annonce qu'il veut voter « avant l’été » la position du Parlement sur les textes présentés mi-juillet. Un dossier « chaud », que l'élu roumain de droite (PPE) compte bien suivre de bout en bout en conservant son poste lors du traditionnel mercato de mi-mandat, début 2022.