Contexte
Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

David Valence, sur de bons rails

Technique et politique, le vice-président transports de la région Grand-Est s’est progressivement construit une expertise reconnue, au point de se voir confier la tête du Conseil d’orientation des infrastructures. Désormais, ce soutien d’Emmanuel Macron, issu du centre-droit, brigue un poste de député et beaucoup l’imaginent incontournable dans les années qui viennent.

Démocratie, alimentation, nucléaire, biodiversité, transports : le terrain miné du nouveau quinquennat d’Emmanuel Macron

Contexte recense les nombreux dossiers qui s’imposent d’ores et déjà au président réélu le 24 avril, au risque d’entraver fortement ses marges de manœuvre au cours de son prochain quinquennat.

article offert Planification écologique : les mystères du chamboule-tout institutionnel promis par Emmanuel Macron

Rompant avec une organisation du ministère de l’Écologie vieille de quinze ans, la promesse d’un Premier ministre de la planification écologique, épaulé par deux ministres, laisse circonspects la plupart des observateurs interrogés par Contexte. Elle concorde toutefois avec l’idée, partagée par les connaisseurs des arcanes gouvernementaux, de la nécessité d’une profonde rénovation de l’action publique pour faire enfin avancer la transition écologique.

Comment les parties prenantes se préparent à un deuxième quinquennat Macron

Le fameux « Avec vous » martelé par Emmanuel Macron durant sa campagne éclair, convainc-t-il les partenaires sociaux et les représentants d’intérêts ? Échaudés par un quinquennat très vertical et atypique du fait des crises, ils redoutent de se confronter à une impulsion politique des sujets toujours centralisée à l’Élysée. Sauf si la majorité qui se dessine fin juin est plus composite.

Transports : les dossiers chauds sur la table d’Emmanuel Macron

Le prochain gouvernement va trouver en haut de sa pile deux immenses dossiers en matière de transports : le financement des infrastructures et la transition écologique. Deux sujets sur lesquels le bilan du quinquennat précédent a été jugé insuffisant par l’opposition, le secteur ou encore les organisations environnementales.

« Business as usual » ? Les lobbyistes face à l’éventualité d’une élection de Marine Le Pen

Depuis plus d’un an, les représentants d’intérêt ont organisé des rencontres avec les équipes de campagne. Mais personne n’était vraiment préparé à l’éventualité d’une victoire de Marine Le Pen. Depuis trois semaines, le scénario est discuté au sein des cabinets d’affaires publiques comme chez leurs clients. À ce stade, pas d’affolement, les stratégies d’action ne sont pas bousculées. Mais les calculs et les analyses s’affinent.

article offert Grands projets de transports : la Macronie en quête de ligne(s)

Après un début de quinquennat marqué par la mise sur pause des grands projets d’infrastructures de transport, le mandat d’Emmanuel Macron s’achève avec la relance de plusieurs lignes TGV. Un virage qui laisse un goût amer à une partie des Marcheurs de la première heure.

À gauche, les grands projets au cœur de grandes discordes

Lignes ferroviaires à grande vitesse, contournements routiers, aéroports… Socialistes, écologistes, communistes et Insoumis affichent depuis plusieurs années des points de vue divergents sur de nombreux projets d’infrastructures de transport. Mais chaque parti a aussi ses divisions internes, plus ou moins exposées au grand jour.

Carburants maritimes « durables » : le rapporteur du Parlement européen dans le sillon de la Commission

« De l’ambition, mais pas trop d’ambition. » Tel est le credo défendu par le Suédois Jörgen Warborn (PPE) dans le projet de rapport qu’a pu consulter Contexte sur le règlement visant à développer les carburants durables pour le transport maritime.

Le programme d’Emmanuel Macron est-il réaliste ? 51 mesures passées au crible

S'appuyant sur son bilan mais aussi sur ses échecs, le président candidat veut poursuivre les réformes lors d'un second quinquennat. Entré tardivement en campagne, Emmanuel Macron a déroulé son programme lors d'une très longue conférence de presse, le 17 mars, sans toutefois parvenir à lever toutes les interrogations sur ses intentions.

La crise énergétique tend le débat sur le Fonds social pour le climat

Imaginé pour amortir le coût de la transition énergétique pour les plus précaires, l’instrument est heurté de plein fouet par la guerre en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie en Europe. Son financement dépend en effet d’une nouvelle taxe sur les émissions carbone du transport routier et des bâtiments. Ses détracteurs craignent les conséquences sociales.

Paquet climat : au Parlement européen, la question de l’électrification du transport ferroviaire est lancée

Les députés européens ont déposé leurs amendements à la proposition de règlement sur les infrastructures pour carburants alternatifs. Le rail y trouve sa place. Décryptage.

Info Contexte - Le plan d’urgence de Bruxelles pour limiter les prix du gaz et de l’électricité

Achats communs d’électricité et de gaz, compensations financières aux producteurs d’électricité affectés par le prix du gaz, plafonnement des prix… Contexte publie les options de court terme, face à la crise de l’énergie liée à l’Ukraine, que la Commission doit présenter en amont du sommet européen des 24 et 25 mars.

Document - Au Parlement européen, les premiers compromis sur les émissions de CO₂ des voitures

Le rapporteur Jan Huitema (Renew) a préparé onze compromis, que Contexte publie, sur les objectifs de réduction de CO₂ des voitures et utilitaires légers. Les rapporteurs fictifs doivent en discuter le 24 mars.

Voitures hybrides après 2035 : la position allemande qui complique l’équation française

Quasiment à mi-parcours de sa présidence du Conseil, la France a peu avancé sur la question des émissions de CO₂ des voitures. La position ferme de l’Allemagne contre tout véhicule thermique vendu après 2035, clarifiée le 17 mars, vient enrayer sa stratégie pour bâtir un accord. Décryptage.

Au grand oral sur les transports, le programme d’Emmanuel Macron brille par son absence

À trois semaines du premier tour, les écuries présidentielles se sont montrées promptes à sortir le chéquier pour financer leurs propositions transports. Le président candidat, en bonne place pour rempiler, n’a pour sa part toujours pas présenté de feuille de route « mobilités » pour un prochain quinquennat.

Automobile : l’ombre des Gilets jaunes plane sur les programmes présidentiels

Le 14 mars, devant les représentants de la filière, les prétendants à l’Élysée ou leurs porte-parole ont mis l’accent sur l’accompagnement des ménages et des entreprises dans la transition écologique. Une nécessité accentuée par la guerre en Ukraine. Leurs propositions traduisent-elles un changement de fond dans la manière d’aborder cette question ?

Info Contexte - La Commission veut autoriser des aides publiques jusqu’à 2 millions d’euros par entreprise pour faire face à la hausse des prix de l’énergie

Contexte publie le projet de « cadre temporaire » autorisant de façon exceptionnelle certaines aides d’État en raison des conséquences de la guerre en Ukraine. Il a été transmis aux États membres le 10 mars.

11.03.22 Route
Routes nationales : un rapport accablant de la Cour des comptes sur le rôle de l’État

Organisation des services, expertise technique, investissements… Rien ne va. Dans un rapport paru le 10 mars sur l’entretien des routes nationales et départementales, l’institution constate « l’absence d’une véritable politique routière » de l’État et estime que celui-ci n’est pas à la hauteur des enjeux.

Agriculture, biodiversité, climat, nucléaire, transports : les gros biais du « budget vert »

Voulue par Emmanuel Macron, l’évaluation environnementale du budget de l’État, promue dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, comporte plusieurs choix méthodologiques qui réduisent la portée de l’exercice et du débat.