À partir de début mars 2020, diplomates britanniques et européens se retrouveront plusieurs fois par mois, à Londres ou Bruxelles, pour négocier la relation post-Brexit entre l’UE et le Royaume-Uni (relire notre article).

Ces discussions seront tendues, notamment sur l’accord commercial et les questions agricoles. Le Premier ministre Boris Johnson milite pour un accord commercial souple, où le Royaume-Uni doit pouvoir établir ses propres règles.

Mais pour les Européens, plus Londres diverge des règles communautaires et du marché…