Contexte

Présidentielle 2022 : retrouvez toute notre couverture sur notre page dédiée

Contexte, le journal des professionnels des politiques publiques
Découvrez Contexte pendant 15 jours, c'est gratuit et sans engagement !
Essayer pendant 15 jours

Déjà abonné ? Connectez-vous

ContextePouvoirs

L’écosystème politique, au-delà des politiques publiques sectorielles : les métiers, les gens, les textes, les institutions

Emmanuel Macron au Parlement européen, le 19 janvier 2022
Tout le monde aime l’Europe souveraine, mais chacun la veut à sa sauce

Lors de son discours de lancement officiel de la présidence française de l’UE devant le Parlement européen, Emmanuel Macron a esquissé sa vision de la souveraineté de l’Europe pour les années à venir. Les groupes politiques ont généralement bien accueilli ses idées, tout en y ajoutant chacun leurs inflexions.

La macronie s'agite en espérant que le président sortant fasse son miel de ses propositions
La majorité s’agite pour peser sur le programme de son probable futur candidat

Les initiatives se multiplient dans l’ombre d’Emmanuel Macron pour faire émerger des idées et préparer le programme de réélection du président sortant. L’objectif est moins d’avancer réellement des propositions que de mettre en tension une machine de campagne et de motiver les bonnes volontés. [Article modifié par le passage de citations en off]

La nouvelle présidente du Parlement européen Roberta Metsola juste après son élection
Le PPE met le prix pour faire élire Roberta Metsola à la présidence du Parlement européen

Pour faire élire la députée maltaise – vivement critiquée pour ses positions anti-avortement – à la tête du Parlement, la droite européenne n’a pas lésiné sur les petits arrangements d’arrière-cour, concédant des postes aux autres familles politiques. Les socialistes espèrent que les concessions obtenues leur permettront de gagner de l’influence au sein de l’institution, même s’ils n’ont pas réussi à sécuriser une majorité de gauche parmi les vice-présidents de l’institution.

Voir tous les articles
ContexteÉnergie

Les politiques publiques de l’énergie, à Paris et Bruxelles

mohamed_hassan
[Agenda] Premier semestre 2022 : Paris aux élections, Bruxelles en négociations

En France, la campagne électorale se déroule dans un contexte de flambée des prix de l’énergie. Des annonces sur le nucléaire et une avalanche de textes réglementaires sont attendues. La scène européenne est occupée par les négociations des paquets sur le climat et sur le gaz. La présidence française du Conseil de l’UE y joue les chefs d’orchestre.

rapport ETS
Document - Au Parlement européen, le rapporteur sur le marché du carbone veut l’étendre aux bâtiments et à la route dès 2025

Contexte publie le projet de rapport sur le marché du carbone qui doit être présenté en commission de l'Environnement le 14 janvier. Extension à la route et aux bâtiments ou suppression des quotas gratuits : Peter Liese (PPE) s’attaque aux points chauds de la révision de l’ETS.

taxo2
Le nucléaire et le gaz remportent la bataille de la taxonomie verte

La Commission européenne a donné gain de cause à la France, à l’Allemagne et à leurs alliés respectifs, qui menaient depuis deux ans une offensive tous azimuts pour garantir le label « investissement vert » à ces deux sources d’énergie. Sa proposition, envoyée aux États membres le 31 décembre, est loin de contenter tout le monde et pourrait faire l’objet d’une action en justice.

Voir tous les articles
ContexteNumérique

Les politiques publiques du numérique, à Paris et Bruxelles

Capture d’écran de l’agenda
[Agenda] Paris clôt ses ultimes textes et guette le numérique dans les programmes

Plusieurs petits textes tentent de franchir la ligne d’arrivée avant la fin de la législature, le 28 février. En parallèle, les candidats fourbissent leurs programmes, guère numériques pour l’heure. En revanche, présidentielle ou pas, l’Autorité de la concurrence continue de turbiner.

Capture d’écran de l’agenda
[Agenda] À Bruxelles, l’assiette pleine de la présidence française sur le numérique

Alors que le DSA et le DMA sont les priorités affichées de la France pour sa présidence du Conseil de l’UE sur le numérique, elle devra également traiter de nombreux autres textes, en particulier sur l’intelligence artificielle et les données.

Benoit Coeuré
Adoubé par le Parlement à la tête de l’Autorité de la concurrence, Benoît Cœuré va continuer d’investir le numérique

Auditionné mercredi 12 janvier par les deux chambres, l’économiste a donné un premier aperçu de ses positions sur le numérique, devenu un sujet central du régulateur.

Voir tous les articles
ContexteTransports

Les politiques publiques des transports, à Paris et Bruxelles

Fabrice Dubreuil, représentant permanent adjoint de la France auprès de l'UE
Fabrice Dubreuil, le chef d’orchestre des négociations sur le climat et la régulation des plateformes à Bruxelles

Le numéro deux de la représentation de la France auprès de l’UE est chargé de négocier une palette de politiques européennes, du paquet climat à la régulation des plateformes numériques, en passant par les questions sociales, la pêche ou l’environnement. Un personnage clé de la présidence française du Conseil de l’UE, qui court jusqu’à fin juin 2022. Portrait.

Capture d’écran de l’agenda
[Agenda] Au premier semestre 2022, les transports en travaux, en pleine campagne présidentielle et présidence française du Conseil de l’UE

À Paris, tous les regards se tournent vers la présidentielle des 10 et 24 avril, mais il reste quelques dossiers à boucler sur les transports. Et Emmanuel Macron pourrait-il se créditer d’avancées significatives sur le paquet climat, alors que la France a pris la présidence du Conseil de l’UE ?

Un livreur Deliveroo
Les plateformes en quête de représentation

Face aux critiques et aux tentatives de régulation, les plateformes de travail – Uber, Deliveroo, entre autres – cherchent à s’unir pour défendre leurs intérêts, mais font peu confiance au patronat traditionnel. Le dialogue social dans le secteur des « mobilités » aura valeur de test pour organiser leur représentation.

Voir tous les articles
ContexteAgro

Les politiques publiques de l’agro-alimentaire et de l'agriculture, à Paris et Bruxelles

Puzzle
18.01.22 PFUE - Agro
Comment la France compte mettre en œuvre le programme agricole de sa présidence du Conseil de l’UE

Le ministre Julien Denormandie a présidé son premier Conseil Agriculture le 17 janvier. L’occasion de développer les ambitions de la présidence française du Conseil de l’UE, et surtout de préciser sa méthode pour tenir les engagements annoncés sur la réciprocité des normes, les pesticides et l’agriculture bas carbone.

Coeur
Valérie Pécresse met le paquet pour séduire les agriculteurs

Pour sa première sortie agricole, dans le Doubs le 13 janvier, la présidente de la région Île-de-France a frappé fort : déverrouillage des normes, allègement des charges et accompagnement de l’investissement… C’est un programme fort séduisant pour le monde agricole qu’a présenté Valérie Pécresse, parfaitement en ligne avec le corpus idéologique de la droite. La protection de l’environnement n’y avait pas sa place.

Un agenda
[Agenda] Agriculture et alimentation : un semestre pour valoriser les actions du mandat, à Paris… comme à Bruxelles

Clôture des chantiers en cours comme le Varenne de l’eau, contrôle de la mise en œuvre de la loi Egalim 2… Le ministre de l’Agriculture va profiter de ces derniers mois au pouvoir pour défendre son action et celle du gouvernement durant le quinquennat. À Paris, mais aussi à Bruxelles, où, dans le cadre de la présidence du Conseil de l’UE, il aura finalement peu de dossiers concrets à traiter.

Voir tous les articles
ContexteEnvironnement

Les politiques publiques de protection de l’environnement, à Paris et Bruxelles

Un décret baillon ?
Avec le « contrat d’engagement républicain », les ONG craignent de moins peser sur les politiques environnementales

La loi sur le séparatisme a introduit la signature d’un contrat pour toutes les associations souhaitant obtenir des subventions publiques ou un agrément de l’État. Des ONG environnementales y voient une menace pour leur participation aux instances consultatives, leur capacité à agir en justice, mais aussi leur liberté d’action. Décryptage.

Capture d’écran de l’agenda
[Agenda] Environnement : Paris au ralenti, Bruxelles en surchauffe

Profusion de textes législatifs sur l’économie circulaire, la biodiversité ou la pollution et présidence française du Conseil menée au pas de charge : Bruxelles passe la vitesse supérieure au premier semestre 2022. C’est tout le contraire à Paris, où l’activité législative va être à l’arrêt dans l’attente que s’achève la campagne présidentielle, pour l’heure silencieuse sur les sujets environnementaux.

.
Évaluation environnementale : le gouvernement contraint d’instaurer une usine à gaz à quatre mois de la présidentielle

Sommé par le Conseil d’État d’apprécier l’impact environnemental de tous les projets, quelle que soit leur taille, le gouvernement est forcé d’étoffer un dispositif déjà fort complexe. Un mouvement qui va à l’encontre du discours de simplification tenu depuis le début du quinquennat.

Voir tous les articles
ContexteE-santé

Les politiques publiques du numérique en santé, à Paris et Bruxelles

Capture d’écran de l’agenda
13.01.22 E-santé
[Agenda] Les retards accumulés en e-santé promettent une profusion de textes début 2022

La e-santé fait l’objet de retards législatifs et réglementaires notables, tant à Paris sur l’espace numérique de santé ou sur les dispositifs d’identification électronique qu’à Bruxelles sur l’espace européen des données de santé ou sur la législation sur les données. L’approche de la présidentielle ne devrait rien arranger.

plage
La e-santé se cherche une place dans l’Acte pour l’intelligence artificielle

Malgré des conséquences importantes, le projet législatif sur l’IA mentionne à peine la santé. Mais la commission Environnement et Santé publique au Parlement européen, bien que seulement consultée pour avis, entend peser de tout son poids. Une porte d’accès pour les lobbys de la e-santé.

Présidentielle 2022 : les premières propositions des candidats portant sur la santé et le numérique

Si les programmes sont traditionnellement présentés en janvier-février avant une élection présidentielle, les candidats déclarés ont déjà distillé des idées plus ou moins précises dans leurs discours et leurs interviews. Contexte a recensé les propositions sur les thèmes clés qui concernent le secteur de la santé et du numérique. L’infographie sera mise à jour au fil de l’eau jusqu’à la publication des programmes définitifs des candidats et intégrera les propositions des nouveaux candidats qui se déclareront (à partir d’un seuil minimal d’intentions de vote).

Voir tous les articles