Fusée à deux étages. Le compromis voté le 21 octobre à la majorité qualifiée n’est pas encore consolidé (relire notre brève). Il vient compléter les positions que la présidence allemande de l’UE avait déjà communiquées sur les plans stratégiques, leurs annexes, le règlement horizontal et plus marginalement le règlement sur l’Organisation commune de marché (OCM).

Éco-schemes obligatoires, 20 % du budget du premier pilier

C’est la grande victoire de la présidence allemande. Mais elle est également due…