L’orage couvait depuis longtemps. Pièce maîtresse de la réforme proposée par la Commission européenne en juin 2018, la proposition de règlement sur les plans stratégiques nationaux comprend les mesures du premier pilier (aides directes), mais aussi celles du second (développement rural) que devront mettre en œuvre les États sur le territoire.

À ce titre, elle intéresse presque autant la commission Agriculture (Agri), dont c’est le champ de compétence historique, que son homologue Environnement (Envi), bien décidée à laisser…