La pression monte et le lobbying s’intensifie à quelques jours de la publication de l’étude sur les NBT (« New Breeding Techniques », ou nouvelles techniques de sélection). L’exécutif a jusqu’au 30 avril pour rendre ses conclusions. Pas de fuite pour l’instant, mais la Commission, qui va respecter le calendrier, a précisé les éléments sur lesquels elle s’appuierait pour réaliser cette étude : des consultations, une étude de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), une autre du Centre commun…