Contrainte budgétaire oblige, pas de hausse d’une enveloppe de la PAC sans baisse ailleurs. C’est le mot d’ordre pour la construction du plan stratégique national, rappelé par Julien Denormandie aux parties prenantes lors du CSO de la mi-janvier (relire notre brève ). À coup de simulations et de remue-méninges, la Direction générale de la performance économique du ministère de l’Agriculture (DGPE) est en train de le mettre en pratique.

Sortir des postures

Après une pause, les concertations avec les responsables…