« Une culture ne peut pas être dépendante d’un temps législatif ou d’un temps institutionnel européen », a expliqué Julien Denormandie aux députés de la commission des Affaires économiques, le 29 juillet. Le ministre de l’Agriculture compte fixer des caps politiques à long terme et, de cette manière, « repositionner tout le monde dans une temporalité agricole », y compris au sein de son ministère. Même s’il n’a que six cents jours pour agir…

Plan de relance : il y…