« La question du bien-être des animaux, j’y suis très attaché », avait assuré le ministre de l’Agriculture lors du colloque de La Fondation droit animal, éthique et sciences (LFDA) le 22 octobre. Pour lui, le plan de relance est un premier élément de sa réponse. « On met plus de 130 millions d’euros pour améliorer la situation dans les abattoirs », a-t-il rappelé.

Faire progresser les structures et les conditions de travail

La ligne représente plus de 10 % des crédits…