« Éviter toute incitation commerciale à utiliser des produits phytopharmaceutiques de manière inappropriée ». Voilà comment Stéphane Travert, alors ministre de l’Agriculture, justifiait le 28 mai 2018, en séance publique à l’Assemblée la fin des « 3 R » [rabais, ristournes et remises].

L’article 74 de la loi Egalim traduit cette volonté de façon simple et explicite : « les remises, les rabais, les ristournes, la différenciation des conditions générales et particulières de vente [ … ] ou la remise d’unités gratuites et toutes pratiques…