Certains parlent d’une « grève de la viande » : lancé par la Fédération nationale bovine (FNB) le 15 avril (relire notre brève), l’appel à garder les animaux dans les élevages afin de faire pression sur toute la filière et faire remonter les cours crispe les acteurs du monde de la vache allaitante. L’idée ne fait pas l’unanimité chez les professionnels, et ne trouve pas d’échos au ministère de l’Agriculture (relire notre brève).

Une source en pointe…