C’était le 27 juin dernier : « je lance une grande concertation, avec le monde agricole, les assureurs, la fédération des assurances, avec le Crédit Agricole, Groupama pour voir comment on va pouvoir faire ça demain », annonce alors Didier Guillaume sur BFM TV, suite aux épisodes de grêle dans la Drôme. Le « ça », c’est une assurance récolte « généralisée, mutualisée », potentiellement obligatoire, pour permettre aux agriculteurs de faire face aux épisodes climatiques atypiques.

Mais le lancement de la concertation prend vite…