Une variété cultivée qui devient OGM en France, mais pas dans le reste de l’Europe. « Le sujet a de quoi faire le bonheur de juristes, potentiellement sur plusieurs générations », sourit – jaune – un professionnel du secteur agricole. C’est pourtant ce qui est en passe d’arriver, suite à une décision du conseil d’État, qui juge que les variétés obtenues par mutagenèse in vitro doivent être considérées comme OGM. En ligne de mire, les colzas Clearfield de BASF, tolérants…