Deux à trois ans de retard sur le paiement des aides du second pilier de la PAC, ça ne passe pas. Les écarts se résorbent, mais en mars 2019, il restait encore à régler 15 % des dossiers de 2016 et 38 % de ceux de 2017, selon le ministère de l’Agriculture.

Les raisons de ces retards sont connues. En réponse à une question de la sénatrice Élisabeth Doineau en avril, le ministère rappelait que « la révision complète du système de…