C’était le 17 décembre que la FNSEA avait prévu de définir les grandes lignes de sa position sur le plan stratégique national. Mais « le conseil d’administration n’était pas encore mûr », observe avec un certain euphémisme l’un de ses membres. La séance a en tout cas permis d’exprimer les désaccords. Le conseil a essentiellement validé la nécessité pour la FNSEA de prendre position avant que le ministre de l’Agriculture ne s’exprime officiellement sur le sujet.

Le 6 janvier, les…