Une logique « de concertation ». Voilà comment un membre du groupe de travail « conseil » qualifie le processus d’élaboration du décret qui définit les conseils stratégique et spécifique, introduits dans l’ordonnance sur la séparation du conseil et de la vente de produits phytosanitaires.

Dans les documents remis aux participants à l’issue de la réunion du groupe, le 11 juillet, et consultés par Contexte, ces conseils sont dits « non prescriptifs » et « non réglementaires », insiste le ministère de l’Agriculture, prudent…