Chaque année, la Commission européenne consacre pas loin de 200 millions d’euros à sa politique de promotion. Alors, quand elle annonce sa révision pour début 2022, les fédérations agricoles et agroalimentaires regardent cela de près.

Comme préconisé par l’ évaluation publiée en décembre 2020 (relire notre brève ), l’exécutif souhaite que les programmes de promotion soient plus « cohérents » avec ses autres politiques. En particulier le Green Deal et le plan de lutte contre le cancer.

Le 9 février,…