La loi Egalim est claire : hors biocontrôle, l’utilisation de produits phytosanitaires à proximité de riverains (bâtiments, parcs, jardins…) est « subordonnée à des mesures de protection des personnes habitant ces lieux » (article 83). Celles-ci seront formalisées dans des chartes d’engagements départementales concertées, qui doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2020.

Du flou, toujours du flou

Mais la fin du mois de novembre approche. Et le décret précisant le contenu de ces chartes, tout comme l’arrêté fournissant…