« Nous avons encore un chemin long et difficile devant nous, nous n’y sommes pas encore », a reconnu la présidente du Conseil Agriculture, Julia Klöckner, le 19 octobre, à Luxembourg. À l’aube des deux jours de négociations qui doivent amener les Vingt-Sept à une « approche générale » sur la Politique agricole commune (PAC), la ministre allemande restait néanmoins optimiste.

Il est vrai que tous les États ont affirmé leur souhait d’aboutir à un compromis. Mais ils ont également profité…