1. Un calendrier serré

« Le temps sera notre grand défi », affirmait la ministre portugaise de l’Agriculture le 17 décembre, lors du passage de relais organisé par la présidence allemande. Maria do Céu Antunes posait alors son ambition : conclure sur la réforme de la PAC « au printemps », afin de permettre sa mise en œuvre en janvier 2023. Lors de sa première conférence de presse à la présidence du Conseil de l’UE, le 8 janvier, la ministre a précisé son…