« Plus que jamais l’aide de l’Europe pour l’agriculture et les agriculteurs est importante », a déclaré le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, en préambule de son audition face à la commission des Affaires européennes de l’Assemblée nationale, le 13 mai. Mais le patron de la rue de Varenne est déçu des décisions prises par Bruxelles jusque-là, fustigeant la Commission européenne pour son « immobilisme ». Il a assuré aux députés qu’il défendra encore plusieurs points qui, selon…