Bien qu’il soit passé en coup de vent pour des raisons évidentes de gestion du conflit russo-ukrainien, le président de la République a inauguré le Salon international de l’agriculture (SIA), le 26 février, avec un discours essentiellement centré sur le bilan de son quinquennat (relire notre brève ). S’y sont néanmoins glissées, entre les lignes, quelques projections aux faux airs de discours de candidat à la présidentielle. « Nous avons encore beaucoup de chantiers », a-t-il ainsi déclaré, avant d’en…