Les interprofessions sont au front depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Les directeurs enchaînent les réunions avec leurs membres.

« L’enjeu, c’est d’avoir une bonne animation en interne pour bien identifier les besoins de chacun, et de porter un discours cohérent devant les pouvoirs publics », estime le président d’Anvol, interprofession de la volaille de chair, Jean-Michel Schaeffer.

Jouer collectif dans les interprofessions

Le responsable insiste aussi sur l’indispensable relation de confiance entre les acteurs…