La loi sur le renseignement l’a fait passer pour le fossoyeur des libertés publiques, par une partie de la société civile. L’état d’urgence est l’occasion, pour Jean-Jacques Urvoas, de se poser en vigie de ces mêmes libertés.

Le président de la commission des Lois a décidé de mettre en place un dispositif ambitieux de contrôle de l’application de l’état d’urgence, afin de prévenir les atteintes aux libertés publiques.

Après avoir réussi à intégrer…