Jeudi 10 décembre au soir, à la veille officielle de la fin de la COP21, son président Laurent Fabius a présenté, avec plusieurs heures de retard sur l’horaire prévu, un nouveau projet d’accord de Paris. Le texte a quelque peu surpris les observateurs, dont une majorité le juge ambitieux. Plusieurs questions clés restent toutefois à régler.

“Les vraies négociations ont commencé”, selon Jennifer Morgan, directrice du programme climatique du World Resources Institute.

“C’est un coup de poker…