Selon un rapport de progrès, que Contexte publie , Ljubljana compte restreindre la définition d’un « système d’IA » jugée trop large par un grand nombre d’acteurs de la e-santé.

Dans son futur projet de compromis qu’elle présentera le 30 novembre en groupe de travail, elle devrait plus spécifiquement préciser qu’un tel système « devrait être capable d’identifier le moyen d’atteindre un ensemble donné d’objectifs définis par l’homme via l’apprentissage, le raisonnement ou la modélisation ». Elle a également l’intention…