L’Union européenne a réussi à accélérer sa ratification de l’accord de Paris, qui l’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40 % d’ici 2030. La traduction de cette promesse collective dans la législation européenne reste néanmoins un casse-tête révélateur de la division du bloc des 28 États sur l’ambition climatique du continent européen.

« Les négociations vont être tendues », a estimé le ministre de l’Environnement danois, Lars Christian Lilleholt, lors d…