La crise dure, les mesures d’urgence s’enracinent. Bruxelles vient de prolonger une nouvelle fois la durée de vie de son cadre temporaire d’aides d’État adopté fin mars pour assurer plus de souplesse aux mesures de sauvetage des entreprises souffrant des conséquences de la guerre en Ukraine et de la flambée des cours de l’énergie.

Les plafonds s’envolent

Les autres énergo-intensifs, hors liste de l’annexe I, pourront toucher jusqu’à 50 millions d’euros.

La plupart des montants censés couvrir la hausse des…