La sortie du Royaume-Uni du marché intérieur de l’Union européenne mettra-t-elle aussi fin à l’intégration des marchés de l’énergie des deux côtés de la Manche ?

Un tel scénario semble inquiéter la fédération de l’industrie électrique européenne. Dans une prise de position publiée dans la foulée de l’activation de l’article 50 par le gouvernement britannique, mercredi 29 mars, Eurelectric appelle à des négociations spécifiques sur le secteur énergétique.

« Les négociations sur le marché intérieur de…