Brexit : le Parlement européen peine à évaluer les conséquences pour l’énergie

Contexte s’est procuré les analyses préparées par les commissions de l’Industrie et de l’Environnement. Les premières conclusions restent vagues et illustrent avant tout l’énorme complexité des négociations à venir.

Édition Énergie
Julian Schorpp (bureau de Bruxelles)
13 février 2017 à 17h00
L'impact du Brexit soulève beaucoup de questions au Parlement européen
L'impact du Brexit soulève beaucoup de questions au Parlement européen — © Geralt

À lire également

Brexit : Eurelectric craint que l’énergie soit le parent pauvre des négociations
La principale fédération de l’industrie électrique appelle à des négociations spécifiques sur le marché intérieur de l’énergie, dans une prise de position publiée immédiatement après l’activation de l’article 50, le 29 mars.
Brexit et transports : le Parlement européen dans le flou
Les commissions parlementaires ont passé en revue les dossiers pouvant être impactés par les négociations du Brexit. Contexte s’est procuré les conclusions de cet inventaire qui soulève plus de questions qu’il ne donne de réponses.
Brexit : les eurodéputés parés à s’embourber
Brevet européen menacé, budget incertain, politique commerciale à affirmer, postes de députés à partager... Les eurodéputés tentent de démêler les sujets touchés par le Brexit et les points sensibles à surveiller. Contexte publie l’intégralité de leurs conclusions.
« L’énergie est un dommage collatéral du Brexit »
Pour le professeur au Collège d’Europe Dirk Buschle, le Royaume-Uni n’a aucun intérêt économique à sortir du marché intérieur de l’énergie. Les négociations du Brexit risquent néanmoins de déboucher sur un accord limitant son accès.
Brexit : Theresa May veut du sur-mesure pour le Royaume-Uni 
Deux mois et demi avant le déclenchement de l’article 50, prérequis à une sortie de son pays de l’Union, la Première ministre britannique a tracé les grandes lignes de sa vision de la future relation du Royaume-Uni avec les Européens. Les grands points à retenir. 
Les Vingt-Sept mettent en place un contrôle absolu sur les négociations du Brexit
Une fois l’article 50 enclenché, les États tiennent à être informés de la moindre discussion ou avancée. Pour cela, les dirigeants ont acté toute une série de procédures internes. Le Parlement européen est tenu à distance.
Bruxelles l’arme au pied, en attendant le Brexit
Commission, Parlement, Conseil, chaque institution se prépare à la titanesque négociation avec le Royaume-Uni. Même si personne ne sait quelle forme prendront les discussions tant que les Britanniques n’auront pas fait le premier pas vers la sortie de l’UE, attendu d’ici la fin mars 2017.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire