Les propositions de Bruxelles pour baisser les prix du gaz

Les mesures présentées ce 18 octobre par la Commission encadrent la référence TTF du prix du gaz afin d’éviter une envolée des cours. Toutefois, rien n’est (encore) décidé sur l’option ibérique pour plafonner le prix du gaz. En attendant, des achats en commun rendus en partie obligatoires, doivent permettre d’obtenir de meilleurs prix.

Éditions Énergie, Pouvoirs
À Bruxelles, Anna Hubert, Isabelle Smets
17 octobre 2022 à 11h00 · mis à jour le 18 octobre 2022 à 16h00
Première page du document
Première page du document — All rights reserved

À lire également

Prix du gaz : les Européens fixent un cadre au plafond
Le 19 décembre, les ministres de l’Énergie de l’UE ont donné leur feu vert à un mécanisme de plafonnement des prix du gaz liés à la bourse TTF. Ce plafond – qui ne descendra pas sous la barre des 180 euros par mégawattheure – sera modulable en fonction du reste du marché mondial. Surtout : il est flanqué d’une longue liste de clauses assurant sa suspension au moindre soupçon d’effets néfastes sur l’approvisionnement ou les marchés.
Document - Bruxelles s’apprête à doubler les plafonds des aides d’État pour les entreprises confrontées à la hausse des factures d’énergie
Après une première tentative de révision de son encadrement des aides publiques en début de mois, Bruxelles desserre encore largement la vis dans une nouvelle version des règles modifiées envoyée aux États. Les plafonds sont relevés et les conditions d’accès aux aides sont largement facilitées. Contexte publie un projet du texte qui doit être officialisé dans les prochains jours.
Plafond des prix du gaz : la solution française se heurtera-t-elle à un mur ?
Depuis quelques semaines, Emmanuel Macron ne jure que par le plafonnement généralisé des prix du gaz utilisé pour produire l’électricité et s’en fait l’avocat sur la scène européenne. Mais cette solution à la française divise les Vingt-Sept et risque encore de s’inviter à la table des ministres de l’Énergie réunis à Luxembourg ce 25 octobre.
De la crise énergétique à la crise de nerfs : la Commission accusée d’inertie, quand le prix du gaz flambe
Manque de courage politique, lenteur, déconnexion des réalités… Une pluie de critiques s’abat depuis plusieurs semaines sur l’exécutif européen. En cause : sa gestion de la crise énergétique. En poussant à l’extrême la recherche du consensus, la Commission est accusée de paralyser toute action politique face à la hausse des prix du gaz.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire