C’est un rapport volumineux , mais resté confidentiel depuis sa remise au gouvernement fin 2020, que Contexte publie (voir ci-dessous). Près de 500 pages, annexes comprises, dans lesquelles l’Inspection générale des finances (IGF), le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) et le Conseil général de l’économie (CGE) critiquent le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE).

Le volume initial d’obligations de la 4ᵉ période s’élevait à 1 600 TWhc, dont 400 TWhc de CEE « précarité ». Fin…