Le Cler, le Réseau action climat, la fondation Nicolas-Hulot, FNE, Enercoop ou encore le WWF, entre autres, veulent notamment réserver le bonus participatif « aux projets réellement citoyens et participatifs, offrant aux citoyens un accès à la gouvernance, développés dans une logique de territoire avec les collectivités ». Pour elles, « intégrer trop facilement les projets privés sans logique locale, ou avec une ambition basse d’appel aux citoyens risque de créer des rentes de situation injustifiées ». Leurs propositions.

« Viser 15 % des énergies…